La fiscalité de l'investissement locatif

Les revenus locatifs sont forcément soumis à l’impôt mais toute une série de dispositifs vous permettent d’alléger votre facture fiscale, en location vide comme en location meublée. Mode d’emploi pour optimiser sa fiscalité de l’investissement locatif.

LE DEFICIT FONCIER

 

Le déficit foncier signifie que la somme des travaux réalisés dépasse les entrées d’argent sur l’opération dont il est question. Sur un projet, qui représente 80 000€ de travaux et qui rapporte l’année 1, 20 000€, vous allez pouvoir imputer de l’ordre de 60 000€ de déficit foncier(calcul volontairement simplifié pour les besoins de vulgarisation)

LOUER MEUBLE NON PROFESSIONNEL

Elle permet de déduire de vos revenus locatifs, et uniquement de ceux-ci, la valeur du bien et des travaux. Par exemple, sur un projet à 300 000 € au total, achat et travaux compris, vous pourrez déduire ce montant réparti sur 10 ans de vos revenus locatifs. 

LOI PINEL

Il s’agit ici, non pas d’une déduction sur les revenus pour baisser l’impôt mais bien d’une déduction fiscale, c’est-à-dire un gain direct sur l’impôt suite à l’investissement.

La plupart d’entre vous ont déjà bien entendu les règles sur la loi Pinel dans le neuf. Ce dispositif est très attrayant fiscalement, il l’est beaucoup moins en terme d’investissement immobilier.

Déjà, rappelons nous qu’il faut sortir d’une logique de vouloir réduire ses impôts par l’investissement mais plutôt de gagner de l’argent et donc de payer des impôts.

Call Now Button